PINGOUINS

2 0 1 9

Résumé d étaillé de la 36e édition de PINGOUINS

A Valladolid, une nouvelle édition de la Penguins International Motorcycling Concentration, numéro 36, a été vécue pendant une autre année. ça pourrait être un succès.

 

Les organisateurs, le Turismoto Club, avec l'aide des institutions, en particulier la mairie de Valladolid, avaient tout mis en œuvre pour que cette édition soit historique. L'immense tente installée pour accueillir des milliers de motards nous a invités à supposer que tout était prévu, même par mauvais temps.

 

Le slogan de cette édition était " PASSION POUR LA MOTO ". Une passion largement démontrée avec le record atteint. Ce sont des chiffres impressionnants: 30 470 + 1 passionnés de moto. Record historique depuis le début de son périple, en 1982. Record encore plus méritoire car il faut tenir compte qu'il y a eu deux ans de pause, sans concentration. Récupérer un tel événement demande du courage et des efforts et ce résultat est le prix.

Les premiers motards campés commençaient à être vus mercredi après-midi ou même plus tôt, mais jeudi les installations des tentes, des feux de joie et des groupes se remplissaient. Cela prenait forme. Vendredi, l'arrivée des campeurs s'est accélérée et les motos inondaient de campeurs et les motos inondaient les rues et les hôtels de Valladolid.

 

Vendredi après-midi, lors de l'excursion traditionnelle à Mojados, on a déjà vu que le nombre de pingouins allait être très élevé, prédisant l'une des meilleures et des plus fortes concentrations. La ville était une fête avec tous les motards là-bas partageant les boîtes à lunch qu'ils proposaient et les spectacles de cascades qui ne déçoivent jamais.


Vendredi soir, il a grillé le vin mousseux de notre terre après avoir mangé les 12 pignons au son des carillons. Sur scène, les membres du club étaient accompagnés du ministre de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto; le délégué gouvernemental de Castilla y León, Virginia Barcones; le maire de Valladolid et l'invité qui animera plus tard la fête: Javier Gurruchaga. Tous ont grillé la nouvelle année des motards comme tous les pingouins qui ont rempli la place. Il n'y avait pas de vide et tout le monde a été livré, bien plus quand l'orchestre et M. Gurruchaga ont commencé à sonner, mettant la chaleur à la froide nuit de Valladolid.

Samedi matin, le défilé de drapeaux a joué. Défilé qui semblait sans fin, massif, de plus d'une heure, laissant les motos de la vieille équitation au trottoir de Recoletos.

 

À la tête du défilé se trouvaient le ministre Reyes Maroto et la déléguée du gouvernement, Virginia Barcones, qui ne voulaient pas manquer un acte aussi coloré et magnifique. Les rues de Valladolid pleines de gens qui sont venus les saluer, pleines de gens qui sont sortis les saluer, se heurter les mains, participer au rassemblement.

 

Après avoir participé à la direction du défilé de drapeaux, le ministre et le délégué gouvernemental ont fait de même dans le défilé aux flambeaux passionnant, transportant eux-mêmes l'une des torches allumées et faisant un beau voyage, laissant le dôme illuminé du millénaire où ils ont atteint le Trottoir de Recoletos passant par une spectaculaire et majestueuse Académie de cavalerie et avec la fontaine de la Plaza Zorrilla ornant davantage, si possible, un acte émotionnel qui était rempli de silence, de respect et d'émotion contenue lorsque les motards sont arrivés avec les torches allumées et sonnant plus tard la corne de clairon. On pouvait voir beaucoup de gens avec des larmes aux yeux, à la fois des motocyclistes et des gens de la ville qui viennent voir l'acte et montrer leur respect.

 

Puis, déjà dans l'enceinte des Pingouins, l'incendie de la faille a été préparé. Ils étaient à nouveau les représentants des plus hautes institutions, le ministre et le délégué du gouvernement, accompagnés des autorités locales, qui étaient en charge d'allumer la flamme qui l'a terminée avec un échec prodigieux de l'artiste de Valladolid Juan Villa.

Et tout s'est terminé dimanche matin, tôt car il y avait un long chemin à parcourir, avec la livraison des Golden Penguins à deux jeunes mais grandes figures de la moto au pilote espagnol Jorge Martín, champion du monde dans la catégorie Moto3; et au champion du monde également pour la cinquième fois, l'Albacete Matice 'Melero, de Freestyle, qui détient la couronne mondiale dans cette spécialité depuis 2014 sans interruption. Ángel Nieto de Jerez, représenté par le lieutenant-maire de Jerez, D. Santiago Galván Gómez; commande également avec la présence de la motocycliste espagnole Ana Carrasco, une grande championne. Plusieurs tombolas et cadeaux ont été faits, et le vélo de tombola est allé à Bollullos Par del Condado (Huelva).

 

Puis il n'y a eu que l'adieu des personnes présentes, les câlins et les larmes n'ont été qu'animés par la perspective de revenir pour la prochaine édition. Une grande concentration, installée et avec un succès indéniable. Il leur sera difficile de surmonter ce qui pourrait être cette année le meilleur rallye moto international.